Facebook
Pour me contacter : 06 89 79 89 84 | c.talleux@chrono-micro-nutrition.fr

Micronutrition

Vous vous sentez fatigué et votre sommeil n’est pas réparateur ?

Vous êtes irritable, vous avez un sentiment de frustration, des compulsions de sucre.
Ou d’autres troubles de l’humeur qui ternissent votre quotidien ?

Vous constatez une baisse de concentration ou de mémoire ?

Votre enfant présente des infections à répétition ?

Pensez tout simplement à un déficit en micronutriments.

Si la carence en micronutriment est rare dans les pays développés, le déficit lui est très courant, il correspond à un apport inférieur aux 2/3 des ANC (apports nutritionnels conseillés) et concernent souvent le Magnésium, la vitamine C, les vitamines du groupe B, le Calcium, le Fer…

Ces déséquilibres ont des répercussions directes sur votre bien-être, votre état de santé, l’apparition de troubles fonctionnels et à terme de maladies.

  • La consultation en micronutrition permet de mettre en évidence les déficits en micronutriments, des excès de radicaux libres, les faiblesses d’assimilation et d’utilisation des nutriments.
  • La micronutrition corrige et optimise votre statut en micronutriments pour un mieux être et une santé plus harmonieuse.

La micronutrition permet de retrouver l’équilibre en apportant au corps ce dont il a besoin.

La Micronutrition est une discipline de santé fondée sur des recherches scientifiques et sur les liens entre l’alimentation et la santé.

Elle consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu, par une alimentation adaptée, associée si nécessaire à une complémentation personnalisée.

Les causes du déficit en micronutriments

Les causes du déficit en micronutriments

  • Déficits d’apports : alimentation pauvre en micronutriments, peu variée, déséquilibrée, pauvre en fruits et légumes, industrielle, aliments transformés, raffinés, appauvris, usage de pesticides, offre alimentaire basée sur un intérêt économique et non de santé et une société de consommation, conserves, fast-food…)
  • Augmentation des besoins en micronutriments : lors de périodes spécifiques (croissance, grossesse, activité sportive intense), excès de stress, défense contre la pollution, consommation excessive d’alcool, tabac…
  • Fonctions d’assimilation ou d’utilisation perturbées c’est le cas du dysfonctionnement de la fonction digestive (intestin hyper perméable, intolérances alimentaires, insuffisance enzymatique, dysbiose, perturbation de la flore intestinale…), insuffisance hépatique…
Les effets du déficit en micronutriments

Les effets du déficit en micronutriments

Le déficit en micronutriments favorise d’abord l’apparition de troubles fonctionnels :

Fatigue, stress, troubles du sommeil, vulnérabilité aux infections, troubles de la concentration, mémoire, troubles de l’humeur, troubles digestifs, troubles circulatoires, obésité, troubles des phanères (peau, cheveux, ongles), vieillissement prématuré…

A terme ces déséquilibres peuvent être à l’origine de maladies cardiovasculaires (infarctus, hypertension artérielle, accidents vasculaires cérébraux..), de maladies dégénératives (telles que l’arthrose, Alzheimer, ostéoporose…), de maladies métaboliques (dyslipidémie, obésité, diabète), de maladies inflammatoires…

L’alimentation est au cœur de notre santé comme elle est au cœur de nos cellules.

Les actions possibles pour rétablir l'équilibre

Les actions possibles pour rétablir l’équilibre

La correction de ces déséquilibres améliore le confort de vie, le bien être, optimise l’état de santé, et prévient grand nombre de maladies de notre société.

L’intestin : un pilier pour notre santé

Toute notre vie, nous devons défendre l’intégrité de notre organisme contre les influences délétères de notre environnement.

Il est fondamental de comprendre que le contenu de notre tube digestif fait encore partie de ce milieu ambiant. C’est à ce niveau que nous sommes les plus fragiles, le moins bien protégés.

Catherine Kousmine

Il permet l’assimilation des nutriments, il constitue un filtre vis-à-vis de substances indésirables pour notre organisme et également le « berceau » de notre système immunitaire.

Un déséquilibre de l’écosystème intestinal peut aboutir à des troubles et pathologies diverses : les ballonnements, troubles du transit, infections à répétition, troubles de l’immunité, eczéma, douleurs articulaires…

A l’origine des perturbations de l’intestin se trouvent souvent le stress, les intolérances ou erreurs alimentaires, les affections digestives, l’usage de certains médicaments ‘(antibiotiques) qui viennent perturber la flore ou l’intégrité de la muqueuse intestinale.

La micronutrition permet de mettre en évidence ces dysfonctionnements et d’agir pour améliorer l’écosystème intestinal et ainsi optimiser les rôles fondamentaux de notre intestin.

Intestin : acteur principal de la micronutrition

Ajustements alimentaires

Le fondement d’une bonne santé, c’est une alimentation Saine, équilibrée riche en aliments frais, variés et complets qui offrent au corps les nutriments dont il a besoin.

J’aimerais que chacun comprenne qu’il ne peut compter que sur lui-même, qu’il est responsable de sa personne, que le corps dont il dispose doit être géré comme n’importe quel autre bien.

Catherine Kousmine

Or aujourd’hui, notre alimentation est de plus en plus riche en calories, et de plus en plus pauvre en micronutriments. On parle de calories vides, d’une alimentation de faible valeur nutritionnelle.

Certain aliments présentent une bonne qualité nutritionnelle : apports de micronutriments variés pour un faible apport calorique. C’est la clé d’une alimentation intelligente. Aujourd’hui, il faut savoir faire le tri et se rendre responsable de son information et de ses choix face à l’offre alimentaire.

Complémentation

Cadre réglementaire du complément alimentaire

Dernières applications du 14 décembre 2012 du règlement 432/2012 de la commission européenne du 16 mai 2012 concernant l’interdiction de toute allégation de santé non autorisé dans le domaine de la santé.
[economie.gouv.fr]

Règlement qui limite dorénavant largement les indications et conseils d’utilisation des compléments alimentaires.
[eur-lex.europa.eu]

Le complément alimentaire ne doit en aucun cas se substituer à une alimentation saine et équilibrée. On irait dans ce cas à l’encontre des effets souhaités en terme de Santé et d’une déviance dans l’intention et l’intérêt initiaux de ce concept.

Il est néanmoins, dans un cadre bien déterminé, un atout majeur pour rétablir les déséquilibres micro nutritionnels, améliorer les fonctions physiologiques et les faiblesses de terrains.

Ainsi face à la diversité de l’offre du complément alimentaire, je vous propose mon discernement quant au choix des produits les mieux adaptés à votre besoin ainsi que ma connaissance sur les aspects suivants :

  • Nature des actifs utilisés
  • Respect des dosages au regard de l’apport nutritionnel conseillé (ANC)
  • Origine et qualité des matières premières
  • Précaution d’emploi et posologie.
  • Associations de principes actifs ainsi que les formes galéniques et présentation.

Notez l’importance de certains critères de conservation : Les Acides gras polyinsaturés comme les oméga 3 doivent être conservés dans des conditions bien particulières pour éviter toute oxydation. Ils doivent être associés dans la formulation à un antioxydant comme la vit E naturelle et être protégés de la lumière pour préserver leur fonctionnalité.

Micronutriments : définition & rôle

Les aliments apportent des macronutriments les lipides, protéines, glucides qui sont les constituants de notre corps et notre source d’énergie.

Les micronutriments, ce sont les vitamines, les minéraux, les oligo éléments, les acides aminés, les acides gras essentiels…

Ce sont des molécules essentielles qui ne sont pas synthétisées (sauf quelques unes comme la vitamine D ou la vitamine K) par l’organisme. Ils doivent être apportés en quantité suffisante par l’alimentation.

Les micronutriments assurent de nombreuses fonctions biologiques majeures même si certains interviennent à l’état de trace : Ils ont des actions au niveaux des structures de notre corps, des hormones, de l’immunité, des métabolismes énergétiques, des mouvements ioniques, il sont des catalyseurs ou cofacteurs de réactions enzymatiques…

Ainsi la vitamine D et le calcium vont intervenir dans la construction et le maintien de notre structure osseuse.

Le magnésium qui est souvent déficitaire intervient dans une multitude de réactions métaboliques de l’organisme : synthèse et libération des neuromédiateurs, des acides gras polyinsaturés, métabolismes énergétiques, équilibre ionique membranaire… quand on manque de magnésium rien ne fonctionne de manière optimale !

Le zinc catalyse plus de 200 réactions enzymatiques, dont certaines majeures dans la neutralisation des radicaux libres.

Certains micronutriments sont précieux car plus rares dans notre alimentation moderne qui a perdu de sa qualité nutritionnelle, ou vite consommés par notre organisme ou encore sensibles à la conservation des aliments.